couverture tahar ben jelloun

Dans son dernier livre Mes contes de Perrault, paru en octobre 2014 au seuil, l'écrivain Tahar Ben Jelloun réécrit les contes de Perrault à sa façon. En ces temps de questionnements et d'inquiétude, je vous invite à lire notamment sa version du "Petit Chaperon rouge". Je vous en livre trois extraits :

"C'était l'époque où des hommes barbus, vêtus de tuniques noires, armés de sabres et de fusils, faisaient la loi et persécutaient les hommes qui ne fréquentaient pas assidûment la mosquée, lapidaient les femmes qui osaient les défier en portant des tenues légères."

Puis, un peu plus loin :

"Soukaïna ne voyait que d'un oeil, l'autre étant caché par un pan de la burqa."

Et encore :

"Mais pourquoi tu portes une arme ?".